Lecteur Urbain

Le guide du lecteur intergalactique

Blog de livres fantasy, science-fiction, histoires, romans...

Fantasy

Que lire pour débuter dans la fantasy ?

Quand on parle de fantasy et qu’on ne connaît pas trop ce genre littéraire, les premiers bouquins qui viennent à l’esprit sont Le trône de fer de Georges RR Martin et non moins connue trilogie du Seigneur des anneaux de JRR Tolkien. Ces deux séries sont très bien en soi mais, pour moi, ne sont pas des portes d’entrée idéales dans le monde de la fantasy. Notamment pour la deuxième série citée ici, les 100-150 premières pages sur la vie des Hobbits sont, en effet assez indigestes et peuvent rebuter les lecteurs .

Voici donc mes conseils pour un « débutant » en fantasy en partant de 3 cas particuliers (c’est bien sûr entièrement subjectif et basé sur les livres que j’ai déjà lu 😅) :

J’ai envie de lire une série longue

L'assassin royal de Robin HobbL’assassin royal de Robin Hobb (voir sur Amazon) est parfait pour débuter dans la fantasy, si on a envie de se plonger dans un monde et de suivre l’évolution de personnages pendant quelques temps. Il faut compter environ 5000 pages pour les deux cycles déjà terminés (le troisième devrait se terminer en 2017 normalement), correspondant à deux histoires complètes et distinctes. À noter que Robin Hobb a également écrit le cycle des Aventuriers de la mer qui se passe dans le même monde (mais dans un tout autre lieu).

Voici la quatrième de couverture du tout premier tome :

« Lorsque le jeune Fitz est conduit à la cour des Six-Duchés, il ne sait pas encore que sa vie – et celle du royaume tout entier – va s’en trouver bouleversée. Le roi-servant Chevalerie, père de cet enfant illégitime, devra renoncer au trône pour ne pas entacher la réputation de la famille royale… Et nombreux sont les prétendants à la succession… Fitz se retrouve isolé au centre d’un univers qu’il ne connaît pas.
En quoi le Vif, cette étrange magie qu’il découvre et qui lui permet de communiquer avec les animaux, est-elle si dangereuse ? Et pour quelle raison le roi Subtil fait-il appel à lui pour lui enseigner une forme étrange de diplomatie : l’art de tuer ? Poisons, magies et lames effilées vont bien vite devenir le quotidien du jeune bâtard princier… »

Ce qui est vraiment agréable avec L’assassin royal, c’est que l’on est directement aspiré dans l’histoire. Cela débute dès la première page, sans introduction. On est tout de suite pris dans la formation d’assassin que suit Fitz et les intrigues de la cour. L’autre point fort de cette série est la description de la relation entre Fitz et son loup (et plus généralement tous les animaux présents) qui est vraiment bien faite !

J’ai envie de batailles et combats épiques

Druss la légende de David GemmellIci je vais vous parler des romans de David Gemmell, un auteur de fantasy qui a écrit plus d’une trentaine de livres. Il a notamment écrit plusieurs cycles / one-shots dans le monde de Drenaï et qui peuvent concerner des personnages communs. Quelques-uns de ces one-shots sont le récit d’épiques batailles, de sièges monstrueux de cité et de combats mythiques.

Je pense notamment à Druss la légendedont voici le synopsis :

Son nom est Druss. Bûcheron hargneux le jour, époux tendre le soir, il mène une existence paisible au milieu des bois. Mais un jour une troupe de mercenaires envahit son village… Druss arrive trop tard sur les lieux du massacre. Son père gît dans une mare de sang et Rowena, sa femme, a disparu… Druss se lance a la poursuite des ravisseurs arme de snaga, la hache de son grand-père.
La route sera longue pour ce jeune homme inexpérimenté et sa quête le mènera jusqu’au bout du monde. Il deviendra lutteur et mercenaire, il fera tomber des royaumes, il en élèvera d’autres, il combattra bêtes, hommes et démons. Car son nom est Druss, et voici sa légende…

Dans ce roman, vous allez être servi en combats épiques ! On retrouve Druss dans 5 romans, indépendants les uns des autres, de David Gemmell :

J’ai envie d’une part de mystère

Si vous souhaitez lire de la fantasy tout en gardant une part de mystère et de suspense, je peux vous conseiller Le secret de Ji, de Pierre Grimbert (voir sur Amazon). Voici le résumé pour vous mettre l’eau à la bouche :

Il y a cent dix-huit ans, Nol l’Étrange visita chacun des royaumes du monde connu afin de leur demander de choisir un émissaire, parmi les plus sages, pour l’accompagner dans un mystérieux voyage. Il invita les sages désignés à le rejoindre sur l’île Ji ou tous disparurent mystérieusement. Deux lunes passèrent avant que les émissaires ne revinrent… Mais ils n’étaient plus que sept, blessés pour la plupart, et ils gardèrent le silence sur ce voyage.

Tandis que le monde oublia, les sages prirent l’habitude de se réunir régulièrement avec leurs descendants pour célébrer cet événement. Les anciens moururent avec leur secret et les descendants perpétuèrent cette tradition en se réunissant tous les trois ans près de l’île Ji.

Tandis que la réunion des héritiers approche, les tueurs fanatiques Züu se mettent à les éliminer un à un. Les survivants vont rapidement comprendre que le commanditaire des Züu cherche à effacer toute trace du voyage mystérieux des anciens. Mais pourquoi ? Pour le découvrir les héritiers vont devoir percer à leur tour le secret de Ji…

Après avoir posé le décor et découvert les personnages principaux, l’histoire est haletante et on a toujours envie de lire une page de plus pour découvrir de ce qui se cache derrière les Züu et le fameux secret de Ji. On découvre vraiment les tenants et aboutissants au fur et à mesure de la lecture. Dans la typologie des personnages principaux, on est ici dans de la fantasy classique : un jeune paysan (Yan) qui se révèlera être un personnage au destin incroyable accompagné de compagnons plus expérimentés qui vont le guider (Correnn, Grigan) et qui parte dans une quête qui les amènera à l’autre bout du monde.

Je me souviens avoir vraiment accroché à cette histoire racontée par Pierre Grimbert et cela a été pour moi mes premiers romans fantasy lus (comme quoi, ça m’a permis de bien accrocher à ce genre !).


J’espère avoir pu vous donner des idées avec ces quelques recommandations de premières lectures de fantasy. Et vous, que conseillerez-vous à un lecteur néophyte ?

 

6 Comments Que lire pour débuter dans la fantasy ?

  1. Christ_OFF

    Très très bonne initiative
    Je bookmark et partage cette page…
    Il faut absolument que je fasse un page
    « comment débuter dans la littérature japonaise »

    Reply
  2. Pierre-Louis

    Alors je ne suis pas d’accord.
    Gimel, n’est pas celui que je recommanderais. Entendu pour les deux seconds, mais pas lui.

    La série de David Eddings, qui débute par « Le Pion Blanc des Présages » est juste magnifiquement écrite. Cette Grande Guerre des Dieux qui comprend deux séries de 5 tomes indépendantes (Les Chants de la Belgariade et Les Chants de la Mallorée) ainsi que des préquelles (à lire en dernier pour ne rien gâcher du mystère !) est pleine de poésie, légèreté, suspens, gravité…
    « Et les dieux créèrent l’homme, et chaque dieu choisit son peuple. Ah ! Que le monde était jeune, que les mystères étaient limpides ! Mais Torak, le dieu jaloux, vola l’Orbe d’Aldur, le joyau vivant façonné par l’aîné des dieux, et ce fut la guerre. Le félon fut châtié ; à Cthol Mishrak, la Cité de la Nuit, il dort toujours d’un long sommeil hanté par la souffrance. Le fleuve des siècles a passé sur les royaumes du Ponant. Les livres des présages ne parlent plus qu’aux initiés, mais ils sont formels : Torak va s’éveiller. Et justement l’Orbe disparaît pour la seconde fois. Que le maudit la trouve à son réveil et il établira son empire sur toutes choses.Belgarath le sorcier parviendra-t-il à conjurer le sort ? »
    Sur wikipédia hélas, ils donnent toute l’intrigue. Ne donc pas regarder.
    Bon, a dire vrai, c’est la seule série que sa femme et lui aient bien réussite. Les autres sont juste ennuyeuses.
    Sinon, La Malerune, était sympa. Premier tome en tout cas. La second, d’un autre auteur, perd toute saveur.

    Reply
  3. Pingback: Que lire pour débuter dans la science-fiction ? | Lecteur Urbain

Leave A Comment